U.P.E.2.A

L’UPE2A

Unité Pédagogique pour Elèves Arrivants Allophones

 

L’école est un lieu déterminant pour l’intégration sociale, culturelle et à terme professionnelle des enfants et des adolescents nouvellement arrivés en France. Leur réussite scolaire liée à la maîtrise de la langue française est un facteur essentiel de cette intégration ; en assurer les meilleures conditions est un devoir de la République et de son école. Au delà des enseignants qui dispensent dans les classes d’accueil, les premiers enseignements nécessaires à cette intégration, la scolarisation des élèves arrivants allophones concerne l’ensemble des équipes éducatives.

 

 

L’ACCUEIL

L’accueil des arrivants allophones requiert une attention particulière. Il convient notamment de faciliter la connaissance, pour ces élèves et leur famille, des règles de fonctionnement de l’établissement. On sera particulièrement vigilant, dans les premiers jours, à bien clarifier ce qui concerne les horaires, la demi-pension, les possibilités d’accès à différents services et les fonctions des différents professionnels de l’école ou de l’établissement.

Pour garantir une bonne scolarisation des arrivants, deux principes doivent guider le travail mené :
– faciliter l’adaptation de ces jeunes au système français d’éducation en développant des aides adaptées à leur arrivée ;
– assurer dès que possible l’intégration dans le cursus ordinaire.

 


L’EVALUATION DES ACQUIS A L’ARRIVEE

Tout élève nouvellement arrivé en France bénéficiera d’une évaluation qui mettra en évidence :
– ses savoir-faire en langue française, pour déterminer s’il est un débutant complet ou s’il maîtrise des éléments du français parlé ou écrit ;
– ses compétences scolaires construites dans sa langue de scolarisation antérieure et son degré de familiarité avec l’écrit scolaire
– ses savoirs d’expérience dans différents domaines, ainsi que ses intérêts, qui peuvent constituer des points d’appui pédagogiques importants.

Cette évaluation sera disponible au secrétariat de l’administration ou chez le professeur responsable de l’UPE2A. Elle se présentera sous la forme d’un document nommé « livret de suivi ».
Il est indispensable en effet de connaître, pour ces élèves, leur degré de familiarisation avec l’écrit quelque soit le système d’écriture et leur degré de maîtrise dans certaines disciplines (mathématiques par exemple…). Les résultats de ces évaluations permettent d’élaborer les réponses pédagogiques les mieux adaptées au profil de chacun d’entre eux. Une certaine souplesse s’impose en matière d’appréciation des années de retard, en regard des compétences mises en jeu et des efforts consentis. Un retard d’un an, voire de deux ans, chez certains élèves ne constitue pas un obstacle dans un cursus de scolarisation longue.

 

 

L’UPE2A

L’Unité Pédagogique pour Elèves Arrivants Allophones (EAA) dispense un enseignement adapté au niveau des élèves en fonction des évaluations menées à l’arrivée des élèves. En globalité, l’UPE2A dispense 17 heures de FLS, 9 heures d’enseignement scientifique (centré sur les mathématiques), 3 heures d’anglais et 2 heures d’Histoire-Géographie. Ces élèves sont inscrits dans les classes ordinaires correspondant à leur niveau scolaire sans dépasser en général un écart d’âge de plus de deux ans avec l’âge de référence correspondant à ces classes ; ils y bénéficient d’emblée d’une part importante de l’enseignement proposé en classe ordinaire, a fortiori dans les disciplines où leurs compétences sont avérées. On privilégie l’intégration en EPS, LV et mathématiques.
Un emploi du temps individualisé leur permet de suivre, le plus souvent possible, l’enseignement proposé en classe ordinaire. Au total, l’horaire scolaire est à peu près identique à celui des autres élèves inscrits dans les mêmes niveaux.

L’effectif global de l’UPE2A est comparable à celui des classes du cursus ordinaire de l’établissement; toutefois leur fonctionnement souple en structure ouverte évitera d’avoir plus de 10 élèves en charge à la fois.

 

 

 LIAISON
Les liaisons entre collèges et lycées ou lycées professionnels sont favorisées par la communication des livrets de suivi. Une mise en réseau des établissements CLG Jacques Brel et LP Pontarcher dans le cadre de l’accompagnement des ENA a également été entérinée. Des groupes de soutien sont ainsi constitués dans ce LP, sur le modèle de ce qui est prévu pour la constitution de groupes de remédiation pour les élèves en difficulté scolaire. En règle générale, les dispositifs qui concilient un accompagnement linguistique adapté et l’intégration optimale des élèves dans les classes ordinaire sont le modèle à suivre.

 

 

L’ENSEIGNEMENT EN UPE2A

L’objectif essentiel est la maîtrise du français envisagé comme langue de scolarisation. À ce titre, les finalités ordinairement retenues dans les démarches d’apprentissage du français langue étrangère ne sont pas celles qui le sont ici, même si un certain nombre de techniques d’apprentissage sont encore utilement transposées. En UPE2A, on adoptera l’approche développée dans la méthodologie du français langue seconde.

L’enseignement du français comme langue de scolarisation ne saurait être réalisé par le seul professeur de français de la classe d’accueil : c’est la responsabilité de toute l’équipe enseignante. C’est pourquoi le programme de travail de la classe d’accueil ne comprend pas moins de dix-sept heures de français, mais aussi des heures spécifiques dans les principales disciplines telles que l’Enseignement Scientifique (3 heures de maths/sciences, 3 heures d’Anglais et 2 heures d’Histoire-Géographie) afin de permettre aux élèves de s’approprier le langage des consignes scolaires relatives à chacune des disciplines, langage qui ne saurait être enseigné indépendamment d’une pratique de la discipline elle même.
Il est essentiel de dispenser aux élèves concernés, dès leur arrivée, un enseignement en langue vivante étrangère pour leur permettre de poursuivre une scolarité conforme à leurs aptitudes et à leurs acquis. On encouragera pour ces élèves, lorsque c’est possible, la poursuite de l’étude de leur première langue de scolarisation comme langue vivante I ou II en classe ordinaire, ou dans le cadre des enseignements des langues et cultures d’origine.

Les bulletins et les livrets de compétences adressés aux élèves et aux familles seront ceux en usage dans l’école et l’établissement. On soulignera particulièrement les progrès accomplis et on s’attachera à valider les acquis.

 

 

SUIVI DES ELEVES ARRIVANTS ALLOPHONES APRES LEUR PASSAGE EN UPE2A

Un élève accueilli dans l’UPE2A peut intégrer une classe du cursus ordinaire quand il a acquis une maîtrise suffisante du français, à l’oral et à l’écrit, qu’il a été suffisamment familiarisé avec les conditions de fonctionnement et les règles de vie de l’établissement. Cependant, un soutien continuera de lui être dispensé, pour compléter sa formation en français et pour procéder ponctuellement à d’éventuelles autres remédiations : 3 heures en CLA pour le groupe de niveau « avancé ».
Pour assurer un suivi personnalisé de ces élèves, des contacts réguliers doivent être établis entre l’enseignant de la classe d’accueil et les enseignants des classes ordinaires de l’établissement.
Le livret de suivi précisément renseigné présentera par exemple la validation des compétences acquises en français en s’appuyant sur le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) réalisé par le conseil de l’Europe. Il constituera un bon support pour la communication entre enseignants afin qu’ils assurent la continuité des apprentissages en prenant en compte les difficultés liées à la langue

qui peuvent subsister.

Le chef d’établissement, les professeurs principaux et le conseiller d’orientation psychologue seront particulièrement attentifs aux situations de ces jeunes au regard des procédures habituelles d’orientation. Ils veilleront en particulier à ce qu’aucune voie ne leur soit fermée sur le seul argument de la maîtrise de la langue française et à ce que les structures spécialisées ne leur soient pas proposées du seul fait de leur passé ou de leur niveau scolaires. Ils aideront en particulier les plus âgés et les moins bien scolarisés antérieurement à définir un projet de formation adapté.

No announcement available or all announcement expired.